L’assurance vie : un contrat financier possédant de nombreux attraits

Il est possible de distinguer actuellement un grand nombre de moyens de placer son argent, mais l’assurance vie connaît désormais une considération grandissante. C’est un contrat qui est comparable à un plan d’épargne : elle nous donnera l’opportunité de profiter d’un revenu durant sa retraite, ou de constituer un capital qui pourra être transmis à ses héritiers à la fin de sa vie.

Se familiariser avec ce produit bancaire

L’une des qualités de ce produit bancaire se trouve également dans les modalités fiscales proposées lorsque l’on devient souscripteur. L’imposition ne sera effective que sur la part qui équivaut à la valeur ajoutée, et uniquement si le montant total fait l’objet d’un retrait.

À propos des droits de succession, on dispose d’un dégrèvement total jusqu’à 152 500 E, puis un barème de 20% est appliqué, sur les sommes allant jusqu’à 700000 €.

Impossible de cibler quel est le type de contrat le plus performant : par contre, chaque client pourra choisir la formule parfaite pour lui, multisupports ou non, avec ou sans aléas.

Au sein des avantages de l’assurance vie, on peut également citer le fait qu’il n’y ait pas de plafond : c’est pourquoi on ne sera pas limité pour l’apport de fonds sur son épargne.

Une variante profitable et rentable

Le bon plan est de fusionner ce produit bancaire avec les SCPI, puisque ces deux placements financiers sont à la fois vertueux et complémentaires.

Les SCPI, ou sociétés civiles de placement immobilier, ont trait à tout ce qui touche aux gains en rapport avec les locations de d’appartements, et le nombre de parts peut être choisi précisément par les souscripteurs.

Utiliser ensemble assurance vie et SCPI n’est pas l’option la moins risquée, mais le gain est réel, car on pourra alléger les taxes relatives aux plus-values des revenus locatifs, ce qui explique alors l’engouement résidant autour de cette possibilité.

Le contrat financier en 2018